• Je parcours parfois le site de l'Afssaps (agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) et j'ai lu un petit rappel destiné aux praticiens, ces hommes et ces femmes qui vous injectent des produits pour combler les rides.

    J'ai pensé que c'était intéressant de vous en informer. En effet, si un praticien, vous injecte un produit de comblement, sans rien vous demander (à quoi vous êtes allergique, votre "passé esthétique"...) et sans vous informer des risques, et bien, mieux vaut en changer.
    Je vous donne le lien :  afssaps.fr. C'est un peu technique.


    votre commentaire
  • NCTF : 4 lettres pour cocktail jeunesse.

    C'est un produit de mésothérapie des laboratoires Filorga, certifié CE. Aujourd'hui, il faut savoir qu'il y a plus d'un million de patients traités dans 40 pays avec NCTF.

    Y a quoi dedans ?
    De l'acide hyaluronique pour fixer l'eau dans le derme, activer la multiplication cellulaire et assurer souplesse et densité au derme.
    14 vitamines pour stimuler les fonctions vitales des cellules
    24 acides aminés pour favoriser la synthèse des protéines
    6 coenzymes pour optimiser le métabolisme cutané
    5 bases nucléiques pour activer la communication cellulaire
    4 minéraux, 2 anti-oxydants pour désamorcer les radicaux libres

    Pour quoi faire ?
    Pour agir au niveau des rides et ridules, de la fermeté, de l'élasticité, de l'hydratation profonde, de l'éclat de la peau.

    Le truc en plus
    On peut injecter le NCTF sur le visage, certes, mais le cou, le décolleté, le dos des mains.

    Les résultats, on en attend quoi ?
    Dès la première séance, j'ai constaté une amélioration au niveau du teint et de l'éclat du visage. Mais à moyen terme : j'ai constaté ma peau qui s'est redensifiée. Au niveau fermeté, c'est impressionnant.

    La séance : douloureuse ? longue ?
    Rien de tout cela. La séance dure environ 20 minutes. Les praticiens font soit au pistolet (franchement moi j'ai constaté de meilleurs résultats avec la seringue) soit à la seringue. Ce n'est pas douloureux du tout, c'est un peu des "bisous de moustique" et en plus, 15 minutes après, ni vu ni connu. Aucune éviction sociale.

    Vous êtes intéressé(e) par ce petit cocktail jeunesse, parlez-en à votre médecin, chirurgien esthétique. Franchement, vous ne serez pas déçu. Moi, c'est mon chirurgien (en tant que patiente et non bloggueuse) qui me l'a injecté et au bout de quelques séances, c'est vraiment formidable.

    Et attention, à la rentrée, un nouveau produit Filorga incroyable débarquera dans votre salle de bain...La méso chez Filorga : une affaire à suivre.....


    votre commentaire
  • Cliniques esthétiques : attention...
    Suite à certaines dérives, la loi du 4 mars 2002 dite "Loi de modernisation sociale" a permis de mettre en place un encadrement légal de cette catégorie de structures. Les décrets du 11 juillet 2005 ont précisé légalement les dispositifs requis dans ces installations autonomes de chirurgie esthétique. Toutes ces dispositions ont donné lieu  à une autorisation d'exercice.

    Ainsi, il faut savoir qu'aujourd'hui, les installations autonomes de chirurgie esthétique doivent respecter toutes les normes de sécurité exigibles pour les cliniques généralistes.  Les opérateurs pratiquant dans ces cliniques devront être qualifiés en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique.

    Visite d'une clinique aux normes de certification par la HAS
    J'ai eu l'occasion, il y a 15 jours, de visiter la Clinique Esthétique Lyon Tête d'Or (CELTO) clinique créée en 1997 par 3 chirurgiens : les docteurs Frédéric Rivoalan, Gilles Sainte Rose et Gilbert Vitale.
    Depuis cette date, la Clinique s'est engagée dans un processus de certification, a reçu la visite de la Haute Autorité de Santé (HAS) pour son évaluation en mars 2010. A ce jour, elle fait d'ailleurs partie des premières structures en France à recevoir l'autorisation d'exercer parce que répondant aux normes de certification.  

    J'ai vu les 2 salles d'opération (comme je ne suis pas chirurgien, je ne peux vous dire ce que j'en pense au niveau technique : pour moi, cela ressemble simplement à une autre salle d'opération, comme dans un hôpital).
    Les chambres : là, cette clinique marque vraiment un bon point : agréables, lumineuses, spacieuses et, accessibles à des personnes handicapées. Par ailleurs, elles bénéficient d'une connexion WIFI, un lecteur IPod, téléviseur LCD, mini-chaîne stéréo...Les salles de bain sont bien équipées. Un vrai petit hôtel ! Et la nourriture ? Pour les personnes demeurant une nuit, elles bénéficient au matin d'un délicieux petit déjeuner. Je (plutôt mon estomac) connais  le traiteur avec qui la clinique travaille et, c'est un festival pour les papilles....
    Bien entendu, vous bénéficiez d'une infirmière pour votre surveillance mais vous devez noter qu'il n'y a pas de service réanimation. Un accord a donc été passé avec l'hôpital St Joseph, St Luc.
    Le personnel est très accueillant, souriant, simple, professionnel.

    Il faut noter qu'un anesthésiste est présent durant toute l'intervention. Les interventions pratiquées à la Clinique Esthétique Lyon Tête d'Or ne peuvent prétendre à une prise en charge par la Sécurité Sociale. Toutes opérations de chirurgie esthétique y sont effectuées. 

    Les chirurgiens mentionnés dans ce billet opèrent au sein de cette clinique, mais d'autres chirurgiens louent également les salles d'opération. A priori, ceux que j'ai rencontrés sont satisfaits. Pour les patientes : j'ai croisé 2 patientes (une qui avait eu un lifting) et une autre qui venait de se faire traiter par laser. Les 2 étaient contentes du résultat. Quant à moi, je ne vais pas me faire opérer pour tester. Si un jour, j'en ai envie, pourquoi pas, mais pour l'instant, je préfère effectuer des actes de médecine esthétique. (j'aime bien le mésolift).

    Et n'oubliez jamais, une opération n'est pas un acte banal, cela demande réfléxion, préparation et, comporte des risques. Le résultat peut s'avérer génial comme lamentable. Il est donc indispensable de bien vous renseigner auprès de différentes cliniques, différents chirurgiens plasticiens. Vous désirez en savoir plus sur la Clinique Esthétique Lyon Tête d'Or : clinique-esthetique.fr/


    votre commentaire
  • Un petit rappel
    Seuls les chirurgiens platiciens, les ORL, ophtalmologues et dermatologues peuvent pratiquer ce type d'injection.

    Il existe actuellement 2 produits : Vistabel (le botox) et Azzalure (neurotoxine botulique qui agit de la même façon que le botox).


    5 commentaires
  • Les algues sont bonnes pour notre santé lors d'un délicieux déjeuner....mais elles peuvent aussi nous aider à rajeunir.

    Comment ?
    Sous forme de produit injectable : Novabel.
    Il faut savoir que ce produit injectable, Novabel, a été mis au point par le laboratoire allemand Merz Pharma.
    D'abord son origine : il est issu d'une algue laminaire cultivée dans les mers froides, la phaeophycée. A cela, vous ajoutez une technologie de pointe pour extraire et purifier de façon ultra sophistiquée les éléments vitaux des algues...pour éviter toute allergie.
    Le résultat ?
    Un produit homogène composé de microsphères gélifiées, très souples en suspension dans une solution saline isotonique. (il faut savoir que ce procédé est utilisé pour transporter des médicaments jusqu'au cerveau de patients qui ont eu une attaque cérébrale).

    Concrètement, si on nous injecte ce produit, on peut s'attendre à quoi ????
    Ce soin sculpteur est lissant et volumateur. On obtient une correction qui est qualifiée d'"exceptionnelle" (attention je n'ai pas vu ou testé) des rides et des pertes de volume en toute innocuité. Le résultat est instantané, à la différence, par exemple, de l''acide hyaluronique. Pourquoi ? Parce que l'acide hyaluronique repulpe progressivement les tissus en provoquant un appel d'eau et donc, pour voir les résultats, nous devons attendre quelques jours. Les sphères de Novabel doivent leur effet liftant à leur propriété mécanique. Une fois déformées par leur passage dans l'aiguille, elles retrouvent leur contour et créer le volume souhaité une fois posées dans le derme. Il faut savoir que l'aiguille utilisée est très fine donc quasi indolore.

    Pour quelles zones ?
    Les cernes, le décolleté ou les mains.

    Pour en savoir plus, n'hésitez pas à en parler à un chirurgien esthétique.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique