• Il y a quelques années de cela, j'avais "flirté" avec le lifting par acupuncture avec une personne qui le pratiquait. J'avais noté que sur certaines femmes, le résultat était au rendez-vous notamment en ce qui concerne l'effet bonne mine. Cependant, j'ai appris que "seuls les docteurs en médecine, diplômés d'acupuncture, peuvent se prévaloir d'une véritable formation pour exercer cet art" rappelle le docteur Trokiner.  Pourquoi ? Parce que le lifting par acupuncture réclame un diagnostic préalable et demande des connaissances, une précision, une dextérité qui ne sont acquises qu'après une longue pratique."

    Vendredi, j'ai eu la grande chance de rencontrer le Docteur Jean-Claude Trokiner, le père de ce lifting, et surtout de passer entre ses mains.

    Déroulement de la séance
    Le Docteur a d'abord observé mon visage afin de cibler les actions à entreprendre. Je me suis allongée sur le lit de consultation et là, pour tout vous avouer, je fus stupéfaite de la dextérité et de la rapidité avec laquelle, il implantait les aiguilles. En une minute, mon visage fut "aiguillée" ! Et le tout, sans douleur même vers la bouche et sur les joues.
    J'ai attendu 20 minutes que les aiguilles fassent leur effet. Ensuite, le Docteur Trokiner a ôté les aiguilles. Pourquoi ? Parce qu'une séance plus longue risquerait d'engendrer un relâchement ... soit à l'opposé de ce que je recherche !

    Le résultat
    Les traits détendus, la mine rayonnante, la bouche plus "tendue", les yeux plus ouverts, la peau plus tonique, avec en prime un teint de jeune fille. Est-ce que toutes mes rides ont disparues ? Non, bien sûr ! Il ne faut pas confondre un comblement de ride qui se fait avec une injection et le travail exercé par les aiguilles qui agissent au niveau des muscles.

    Attendu le résultat, j'ai voulu savoir combien de temps il allait durer.
    La réponse est simple : au moins 3 mois. En effet, pas besoin de renouveler des séances toutes les 3 semaines ou 15 jours. Le Docteur conseille simplement une séance à chaque saison. Et quelques jours, plus tard, je confirme, je vois toujours le résultat.

    Le Docteur Trokiner m'a expliqué qu'à partir de 30 ans, on pouvait commence ce lifting à titre préventif...Autour de la quarantaine, cinquantaine, on agit plus sur l'aspect tonique de la peau.

    Personnellement, j'ai choisi de maintenir ce résultat, et si je peux le potentialiser en faisant de la gymnastique faciale au quotidien pourquoi pas, je teste. Il est à noter que j'ai également fait suivre ce soin d'un masque au miel, et le soir j'applique une crème gorgée d'acide hyaluronique. Est-ce que ma recette se révèlera magique ? ....La suite dans quelques mois.

    Pourquoi faire appel à un tel lifting ?
    Pour certains ou certaines, c'est pour éviter les injections tout en préservant une harmonie au niveau du visage. Pour d'autres, ce sera pour potentialiser un mésolift, peeling, séances de LED, ou encore des injections d'acide hyaluronique. Attention si vous faites des injections de botox...évitez le lifting par acupuncture.

    Le prix
    Je vous donne une fourchette de prix, car cela dépend du praticien : entre 90 et 120 euros.

    Si vous êtes interessé(e) par ce lifting, n'hésitez pas à vous renseigner auprès du Syndicat de l'Ordre des Médecins acupuncteurs français.
    Quant à moi, je suis partante pour une 2ème séance dans 3 mois.

    Merci au Docteur Jean-Claude Trokiner d'avoir pris le temps de m'expliquer ce soin.


    2 commentaires
  • Injection d'acide hyaluronique, Emervel promet...d'être la nouvelle génération. 

    Galderma (joint-venture entre Nestlé et l'Oréal) a lancé une gamme unique pour équilibrer, mais d'une façon subtile les volumes de notre visage. La gamme se nomme Emervel. 
    En fait, il existe 5 textures et, c'est le médecin qui vous injecte qui choisit le produit Emervel le plus adapté pour effacer les rides que vous souhaitez.
    Pour ne pas avoir mal lors des injections, Emervel propose des produits avec de la lidocaïne (pour anesthésier localement, c'est un produit qu'utilisent les dentistes, parfois).
    Avant toute injection, demandez bien à votre médecin les contre-indications, ainsi que les précautions à prendre.  

    Je rappelle que la médecine à orientation esthétique, est un acte médical et que cela demande réflexion
    Ce n'est pas une crème que l'on applique sur le visage. Lors de cet acte, nous passons la barrière cutanée....
    ...et j'ajoute, comme d'habitude mon grain de sel : une personne sans ride et qui passe son temps à "faire la gueule" est vraiment désagréable et "moche".

    N'oubliez donc pas de sourire injecté(e) ou non, vous verrez, vous serez très belle ou beau, of course ! 


    1 commentaire
  • Les dentistes injectent…
    Certaines ou certains d’entre vous ont peut-être eu une proposition particulière de leur dentiste. En effet, depuis quelques mois, les dentistes peuvent réaliser des injections d’acide hyaluronique dans la sphère buccale et autour de la bouche. Oui, les dentistes peuvent combler les sillons nasogèniens, ou encore traiter la ride d’amertume au coin des lèvres. Mais attention, ils n’ont pas le droit d’injecter du botox, produit soumis à une réserve hospitalière et donc, ne peut être utilisé en cabinet dentaire.
    Donc, si votre dentiste vous propose ce type d’acte, ne soyez pas surpris ou surprise.
    Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter l’ordre national des chirurgiens dentistes. Et je rappelle, que ce n’est pas parce que votre dentiste vous le propose que c’est une obligation. Chacun, chacune doit pouvoir faire comme il le ressent lorsqu’il s’agit d’actes à visée esthétique.  


    votre commentaire
  • Pour celles et ceux qui souhaitent s'attaquer aux rides du front via les injections, je suis partie en quête d'un avis médical  auprès du Docteur Catherine de Goursac.

    Pour le front, je pense qu'il vaut mieux traiter la cause des rides que la conséquence. Donc, on va chercher à relaxer les muscles par la toxine botulique plutôt que de combler les rides par l'acide hayluronique.
    Cependant, il faut aussi tenir compte de la personne. Si la personne a peu de moyen financier,  le fait de combler les rides de la glabelle (rides du lion) est moins cher et dure plus longtemps. En effet, il faut savoir qu'avec les nouveaux acides hyaluroniques cela dure presque un an. 
    J'ajouterai que c'est idem pour la toxine botulique, certaines durent plus longtemps que d'autres.

    Maintenant, est-ce que la personne à un certain degré de relâchement cutané du front ? Dans ce cas, il faut savoir que la toxine botulique risquera d'aggraver la chute des paupières via l'excédent cutané.

    Ensuite, est-ce que la personne a le regard triste ? Dans ce cas, la toxine botulique pourra relever la queue des sourcils et ouvrir le regard.
    Et puis, il existe différents types d'acide hyualuronique : par exemple pour la glabelle on va choisir un acide hyaluronique qui ne vas pas trop se déformer.

    Y-a-t-il un âge pour faire ses premières injections ?
    Moi, je recommande de ne pas commencer trop jeune avec la toxine botulique puisque qu'on peut facilement "revenir en arrière" et effacer les rides. Il faut savoir qu'avec un acide hyaluronique, comme on ne traite que la conséquence, il faut mieux faire un "stop ride" dès que cela gêne.

    Et combien de temps durent les injections ?
    La toxine botulique dure en moyenne 4 mois la première année, et 6 à 7 mois les années suivantes. Si les rides ne "dérangent pas trop" on peut les traiter seulement une fois par an, juste avant l'été afin de ne pas faire trop de mimiques marquantes au soleil.
    L'acide hyaluronique dure maintenant près d'un an avec les nouvelles générations. Et puis, il faut savoir aussi, que la durée dépend de la quantité injectée in situ.

    Quels sont les effets secondaires ?
    Pour les toxines botuliques, le risque est l'hématome, le surdosage (de ce fait on aura un muscle trop relâché par rapport à l'esthétique recherchée et parfois des maux de tête à l'installation de la relaxation musculaire). Mais à contrario, la toxine botulique est un traitement des migraines de tension.
    Pour l'acide hyaluronique, le risque est le bleu également, le surdosage ou le pouvoir hygroscopique trop important, l'allergie (mais rare).

    Et s'il y a eu une injection avant la ride ?
    Si la ride avait été comblée avec un produit résorbable de même type (acide hyaluronique) alors on peut parfaitement injecter sur la même zone. En revanche, si la ride avait été injectée avec un produit résorbable de type différent alors, il est sage d'attendre la complète résorbabilité. Et si jamais la ride a été injectée avec un produit non résorbable, alors il faut à tout prix ne rien injecter sur cette zone.
    Et pour la toxine botulique ?
    Elle peut être injectée s'il y a eu des produits de comblement résorbables : elle s'injecte dans le muscle et non dans le derme. Elle ne peut pas être injectée s'il y a eu des produits non résorbables dans la zone incriminée.

    Quelles sont les contre indications ?
    Pour la toxine botulique : on peut citer la sclérose latérale amyotrophique, la grossesse, la myasthénie, une infection sur le site de l'injection..Pour l'acide hyaluronique, on peut citer des allergies connues à l'acide hyaluronique, une infection sur le site de l'injection, attention aussi aux maladies auto-immunes (un test s'impose...)

    Je remercie  le docteur Catherine de Goursac (Exerce la médecine esthétique depuis 1986) de m'avoir accordé du temps pour ces explications..

    Personnellement, je me permets d'ajouter qu'il est recommandé de prendre soin de sa peau au quotidien, que les rides se sont pas des maladies et que chacun chacune fait comme il le ressent au plus profond de lui, que le sourire est un merveilleux anti-âge tout comme la gentillesse. 

    Je donne des informations sur mon blog concernant les injections avec un objectif ....d'information !   

     


    votre commentaire
  • Pour celles ou ceux qui sont un peu réticents aux injections, il existe des techniques complémentaires qui donnent de bons résultats.

    La photoréjuvénation par la lumière pulsée
    Utilisée le plus souvent pour supprimer les taches pigmentaires, la couperose, la photoréjuvénation stimule le collagène. Le résultat : une jolie peau plus ferme, plus tonique, un teint unifié.

    La photomodulation, les LED
    L'objectif est de stimuler également le collagène donc votre peau s'en verra repulpée. L'astuce : se faire faire un protocole peeling dans un cabinet médical, puis opter pour des séances de LED.
    Le LED donne également de bons résultats quant aux problèmes de peaux acnéiques. Il a aussi été noté une amélioration de la cicatrisation post chirurgie. Bref, les LED en augmentant la production de collagène nous assure une belle peau.

    Entrez donc sous les feux des projecteurs...

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique